• Vous êtes ici : Accueil Camion benne La Courneuve

CAMION BENNE LA COURNEUVE

location benne La Courneuve

Location de benne La Courneuve

Que vous soyez particulier, professionnel, collectivité locale ou une administration, vous avez la possibilité de faire appel à nous pour louer une benne afin de vous débarrasser de tout type de déchets. Contactez-nous par téléphone pour nous faire part de vos besoins.

A quoi sert une benne ouverte ?

La location de benne ouverte est la plus répandue. Elle est très pratique si vous souhaitez charger ou décharger rapidement. Elle est particulièrement recommandée pour les objets très encombrants et les matériaux volumineux qui peuvent ainsi dépasser du conteneur comme de la pierre ou des morceaux de bétons.

Règlementation et normes à respecter

Dans certains cas, la location d'une benne nécessite de demander une autorisation de dépose de benne sur la voirie. Elle concerne autant le particulier que l’entreprise et doit être demandée si vous envisagez de déposer une benne sur la voirie mais qu’elle dépasse de celle-ci.

Location de benne La Courneuve pour professionnels

Vous êtes un professionnel et avez besoin d’un prestataire de qualité pour évacuer vos déchets d’activité économique, ou vos déchets spéciaux ? Notre équipe vous propose un service de location de benne pour collecter tous les déchets générés par votre activité.

Recyclage des déchets en bois

Notre entreprise de location de benne sur La Courneuve est spécialisée dans la collecte de tous types de déchets même le bois. En effet, nous nous engageons à valoriser et traiter les déchets de bois tels que les bois de chantier, les meubles ou encore les palettes. Ils deviennent ensuite du bois broyé, ou bien ils sont transformés en énergie.

Location de benne La Courneuve pour particuliers

Nous mettons à la disposition des particuliers des bennes adaptées pour l’évacuation des encombrants et gravats. Nous pouvons aussi gérer les déchets de bricolage, de chantier, ou bien les déchets verts qui seront pris en charge par nos soins et acheminés vers la plus proche décharge.

Evacuer ses déchets de bricolage

Vous souhaitez faire évacuer vos déchets de bricolage en même temps que l’avancée de vos travaux ? Pas de problème, nous nous tenons à vos côtés pour ce type de besoins. Pour cela, contactez-nous : nous interviendrons dans les meilleurs délais.

Location de benne La Courneuve pour béton

Il est essentiel de bien choisir une benne à béton afin d'assurer la mise en place du béton sur les chantiers dans de bonnes conditions d'utilisation et de sécurité. C’est pourquoi nous sommes capables de mettre à vos dispositions différentes benne à béton selon le béton que vous souhaitez utiliser.

Comment fonctionne notre entreprise de location de benne sur La Courneuve ?

Pour commander, il vous suffit de nous appeler ou de remplir notre formulaire de réservation directement en ligne. Vous recevrez un mail de confirmation une fois votre demande validée. Le règlement s’effectue au dépôt de la benne. Vous pouvez garder la benne pendant 7 jours. Si vous nécessitez un délai supplémentaire pour terminer le chargement, n’oubliez pas à nous le signaler.

Quelle quantité de déchets pour quel volume de benne ?

Pour ne pas commettre d’erreur, vérifiez d’abord que les matériaux sont dans la liste des matériaux acceptés. Si vous hésitez sur le volume de la benne à louer, n’hésitez pas à nous envoyer une photo de votre chantier, nous vous renverrons notre estimation dans les plus brefs délais.

 


 

Pour information, La Courneuve est une municipalité positionnée au sein du département 93. 36900 habitants y vivent.

Liste des services disponibles

  • Location de benne de 15m3 La Courneuve
  • Location de benne de 20m3 La Courneuve
  • Location Benne pour terrassement La Courneuve

Actualités La Courneuve :


Actualites de la Ville de La Courneuve

Source : http://www.ville-la-courneuve.fr (Toute l'actualite de la Ville de La Courneuve)

Cendrillon
Sandra aka Cendrillon s’est fait la promesse de penser continuellement à sa mère pour empêcher que celle-ci ne meure vraiment, tout du moins dans son esprit. Son père, lui, entend bien se remarier pour pousser son chagrin dans l’oubli. Tape à l’oeil, flanquée de la nouvelle épouse et de deux sœurs insupportables, la belle-famille, qui débarque pense plus aux portables derniers cris, aux ongles vernis et au bal du samedi soir qu’à accompagner une enfant dans son deuil. À partir du texte de Joël Pommerat, cette réinvention déjantée du conte de Cendrillon interroge les failles de la famille moderne.   Samedi 15 décembre à 19h au centre culturel Jean-Houdremont. Dès 9 ans Durée 1h40
Des projets d'envergure à défendre !
Mercredi 5 décembre, à la Maison de la citoyenneté, la municipalité a présenté les projets d’aménagement qu’elle veut inscrire dans le cadre du Nouveau Programme national de renouvellement urbain (NPNRU). A condition que les financements de l’État suivent… 4 000 Nord Une passerelle jusqu’au parc Le franchissement de l’autoroute A1 grâce à une passerelle permettrait de lier le parc Georges-Valbon au cœur de la ville. Ce projet est une priorité pour la municipalité qui se bat depuis les années 1980 pour cette réalisation. « Ce lieu a pour vocation de devenir un lieu d’usage, note Gilles Poux. Ce qui n’est pas le cas actuellement. Et le parc serait à moins de dix minutes du centre-ville. » Une voie piétonne allant du Vieux-Barbusse à cette passerelle permettrait de désenclaver ce secteur. La rénovation du Vieux-Barbusse est également prévue : démolition partielle (74 logements) et réhabilitation (180 logements) sont au programme. De nouveaux usages, des ouvertures, une meilleure organisation du stationnement permettrait d’ouvrir le quartier sur la ville. Dernier point intégré au programme : Robespierre. La barre devrait être détruite en 2019 et le mail piéton sera prolongé. Par la suite, le quartier pourrait voir naître une offre de logements diversifiés (65 locatifs, 90 en accession libre et 56 logements réhabilités). Le centre de protection maternelle et infantile (PMI) s’installerait au rez-de-chaussée des constructions neuves et les terrains de sport déménageraient à proximité du groupe scolaire Robespierre/Vallès. 4 000 Sud La fin du mail de Fontenay Le projet envisage des espaces verts, des logements neufs (26 en accession sociale et 130 en accession libre) dans des immeubles à échelle humaine, la création de nouvelles voies et surtout la démolition de 301 logements. Pour des raisons techniques, la partie du mail où se trouve la cheminée serait conservée. L’ensemble des habitant-e-s sera relogé. Le maire précise que « le même nombre de logements sociaux seraient reconstruits. Il n’est pas question d’en avoir moins qu’actuellement. » Maintenant que Debussy est détruit, il faut repenser le quartier. Au programme : la création d’îlots de logements à échelle humaine. Fini les grands ensembles ! Concernant l’école Joliot-Curie, l’objectif est de la resituer au cœur du quartier et d’en faire un vrai groupe scolaire. La rue Parmentier sera prolongée et la rue de Genève serait refaite à neuf, afin de rendre le quartier plus ouvert et plus accessible. Cent vingt-huit logements du foyer Adoma seront détruits pour libérer de l’espace. Concernant l’emplacement de l’ancien Centre municipal de santé, l’idée est d’installer de nouveaux services publics. Pour cela, il faudrait démolir une partie du bâtiment. « Il y a la volonté de redynamiser ce pôle. La CAF est d’accord pour rester, le service Jeunesse pourrait s’y installer. On souhaiterait également l’installation d’acteurs publics ou parapublics », annonce le maire. Autre enjeu pour ce secteur : le réaménagement de la place, en concertation avec les habitants, pour imaginer de nouveaux usages. Centre-Ville Un nouveau visage pour Convention L’objectif majeur pour ce secteur est l’ouverture sur le quartier. Le passage de la Croix-Blanche, actuellement anxiogène pour beaucoup de personnes, serait agrandi et dessiné dans le prolongement de l’allée du Progrès. Les accès véhicules et piétons seront réorganisés pour plus de clarté et de sécurité. De même pour le parking souterrain, qui disposerait de trois espaces clairs et distincts afin de garantir la sécurité. Le 19, cours des Maraîchers (84 logements) serait détruit, l’école reconstruite, un commerce et 28 logements locatifs sont prévus, ainsi qu’un espace vert. « Nous réfléchissons à une véritable alternative, pérenne et durable », ajoute Gilles Poux. En chiffres : 280 millions environ seraient nécessaires à la réalisation de ces projets Calendrier : Février 2019 : dépôt du dossier à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) Juin 2019 : comité d’engagement Septembre 2019 : signature de la convention. Ensuite, chaque projet pour chaque secteur fera à nouveau l’objet de concertations, de réunions publiques, afin d’associer les habitant.e.s. Télécharger le dépliant décrivant l'ensemble des projets.  
Le bal de l'Afrique enchantée
Après un vif succès sur les ondes, le bal orchestré par Soro Solo, infatigable ambianceur ivoirien, et son complice Vladimir Cagnolari, passionné du continent africain, campe enfin à La Courneuve pour une nuit de rythmes survoltés entraînés par les onze Mercenaires de l’Ambiance. Highlife ghanéen, rumba congolaise, afrobeat nigérian, cette soirée soignera les corps et les esprits par les morceaux musicaux emblématiques d’une Afrique d’hier et d’aujourd’hui. Vendredi 7 décembre à 20h30, au centre culturel Jean-Houdremont présenté par Vladimir Cagnolari, Soro Solo, Hortense Volle
25 novembre
Dans le cadre du 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, la Ville s'engage et propose une série de rencontres, d'ateliers et de débats du 23 au 30 novembre. Venez nombreu-x-ses ! Programme : Vendredi 23 novembre, de 12h à 14h Conférence sur les violences intrafamiliales Avec Ernestine Ronai, présidente de l'Observatoire départemental des violences envers les femmes, et Edouard Durand, magistrat, juge des enfants au Tribunal de grande instance de Bobigny, membre du conseil scientifique de l'observatoire national de l'enfance en danger et du HCE. Qu'est-ce que la violence intrafamiliale et que peut-on faire? Les violences intra-familiales sont certainement les plus cachées. Les enfants témoins de violences sont des victimes. C’est pourquoi la prise en charge des femmes victimes de violences et des enfants doit être mieux articulée. Cette rencontre expliquera l’impact des violences au sein de la famille sur les enfants et évoquera les différents dispositifs en place sur le département et la ville afin de prendre en charge et protéger les femmes et les enfants victimes de violences.   Maison de la citoyenneté, 33 avenue Gabriel-Péri, 93120 La Courneuve     Samedi 24 novembre à 13h30 Théâtre participatif sur les violences intrafamiliales Organisé par le service Jeunesse Ce théâtre sera joué dans toute la ville, sous la forme d’un Cluedo géant. Inscriptions dans les espaces jeunesse Samedi 24 novembre à 14h Rencontre/témoignages Femmes victimes de violence Organisée par les associations AFRICA et Femmes Solidaires A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égards des femmes, les femmes prennent la parole grâce à des témoignages de leur vécu, des interventions d’une juriste Rosalie Foucard du Centre National d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF), des lectures de témoignages sur plusieurs formes de violences subies par les femmes. La journée s’achèvera autour d'un goûter soraral. Local d'AFRICA, 1-3 rue Frédéric-Joliot-Curie, 93120 La Courneuve   Mardi 27 novembre de 18h à 20h Conférence sur la prostitution juvénile Avec Katia Baudry, sociologue, l'Amical du Nid, Emmanuel Meunier, de la Mission métropolitaine de prévention des conduites à risques, Virginie Macon, intervenante sociale au commissariat et membre de la brigade des mineures. Les intervenant-e-s feront un état des lieux de la prostitution juvénile sur le territoire. Ces professionnels expliqueront la réalité du terrain ainsi que leurs démarches en termes de prévention et leurs actions pour protéger les mineures. Maison de la citoyenneté, 33 Avenue Gabriel-Péri, 93120 La Courneuve   Mercredi 28 novembre à 14h Atelier-conte Le Petit Poucet Public entre 10 et 17 ans Par Florent Freneuil, psychologue clinicien, psychothérapeute analytique et thérapeute familial. Les contes ont depuis toujours permis d’évoquer auprès des enfants les difficultés et les violences. A travers le conte du Petit Poucet, Florent Freneuil aborde la question des violences au sein de la famille.  Espace Jeunesse La Tour, 1 Rue du 17 Octobre 1961, 93120 La Courneuve   Mercredi 28 novembre à 18h Coffee PIJ sur le phénomène du "michetonnage/escorte" Ouvert aux jeunes entre 16 et 25 ans Avec Katia Baudry, sociologue et Emmanuel Meunier, de la Mission métropolitaine de prévention des conduites à risques. Service Jeunesse, 28 avenue Gabriel-Péri   Vendredi 30 novembre à 14h Théâtre forum sur les violences faites aux femmes Compagnie de théâtre NAJE   Ce spectacle sera joué par quatre comédiens et l’animatrice du forum. Le théâtre forum, inventé dans les années 1960 dans les favelas brésiliennes, permet d’illustrer des scènes de la réalité, des difficultés, des moments douloureux. Le public est invité à intervenir, prendre la place d’un des personnages pour changer la vision, voire changer la fin « Faire forum, c’est s’essayer ensemble à l’action transformatrice et peser ses conséquences. Pour que demain, les choses ne soient plus tout à fait comme avant. » Maison pour tous Cesária-Evora, 55 Avenue Henri-Barbusse, 93120 La Courneuve   Vendredi 30 novembre à 20h30 Projection débat Jusqu'à la garde Film français de Xavier Legrand "Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive." Cinéma L'Etoile, 1 Allée du Progrès, 93120 La Courneuve
Nous autres-Portraits pour un centenaire
A l'occasion du centenaire de la fin de la Grande Guerre, la municipalité expose dans les rues de la ville des portraits d'hommes et de femmes de cette époque. Il sera possible d'admirer l'exposition Nous autres, Portraits pour un centenaire 1918-2018, signée Sylvie Meunier, tout au long de ce mois de novembre. Pour cet événement historique, la municipalité organise plusieurs initiatives : -dimanche 11 novembre, à 11h au cimetière des Six-Routes, cérémonie commémorative du centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale -Au cinéma L'Etoile : projection du film de Stanley Kubrick, Les Sentiers de la gloire, le 9 novembre à 18h30 et le 10 novembre à 20h ;  projection de La Vie et rien d'autre de Bertrand Tavernier, le 11 novembre à 16h, La Grande illusion de Jean Renoir, le 11/11 à 18h et Adama de Simon Rouby le 11/11 à 14h. -Du 13 au 20 novembre : exposition Les As de la Première Guerre mondiale, en partenariat avec les associations ARAC et ONAC, à l'Hôtel de ville de 9h à 11h30 et de 14h à 16h30. -29 novembre à 18h : documentaire de Vincent Marie Là où poussent les coquelicots. Fragments d'une guerre dessinée. Médiathèque Aimé-Césaire.

Qualité perçue par nos clients pour notre service Location benne

4,5/5 (note établie sur la base de 27 évaluations)

 


Mentions légales